Programme 2018-06-25T09:25:43+00:00

Programme

Mercredi 26 Septembre
19h Duo Barre Phillips / Julyen Hamilton
21h « Suite : Anabasis » – Dominique Pifarély Septet

Jeudi 27 Septembre
19h The Henze Workshop invite Charlotte Testu
21h « The Emovin’ ensemble » – Andy Emler / création

Vendredi 28 Septembre
19h « Dans la Forêt » – Joce Menniel Solo
21h « Daisy Tambours » – Trio Tomassenko

Samedi 29 Septembre
19h « Autour de John Cage » – Le Quan Ninh solo
21h « The Ellipse » – Régis Huby Big Band

MERCREDI 26 SEPTEMBRE


19h
Barre Phillips / Julyen Hamilton Duo

Le contrebassiste Barre Phillips et le chorégraphe Julyen Hamilton sont de vieux complices. Le premier est une figure incontournable de la musique improvisée, le second propose une approche radicale du corps et du mouvement.
Voici plus de 20 ans qu’ils développent une relation intime entre leurs deux parcours artistiques. Ils ont construit au fil des rencontres, par un travail collaboratif, un spectacle à la fois chorégraphié et spontané, sonorisé et spatialisé.
L’espace scénique devient un lieu où la composition instantanée se crée, la musique et le mouvement s’approprient l’instant.

Julyen Hamilton : danse
Barre Phillips : contrebasse


21h
Dominique Pifarély Septet « Suite : Anabasis »

« L’anabase, c’est la remontée de la mer vers les terres et la sortie de l’exil. Cette montée est aussi un retour, qui paradoxalement s’effectue dans l’avenir. »
Le violoniste Dominique Pifarély a mené voilà 15 ans un travail sur des poèmes de Paul Celan pour un chœur de chambre, 2 récitants et 6 musiciens. Aujourd’hui, les textes du poète fournissent une trame invisible (au sens propre : rythme, prosodie, espace, forme) qui guide cette utopie d’un retour dans l’avenir.
Anabasis est donc la mise en musique à la fois engagée et rêveuse, formelle et sensible, d’un questionnement qui porte sur l’exil, le déplacement, la fuite, la quête, mais aussi l’exil de soi et le retour vers soi et vers l’autre, et quelques intuitions contemporaines.

Dominique Pifarély : violon, composition
Bruno Ducret: violoncelle
Sylvaine Hélary : flûtes
Matthieu Metzger : saxophones soprano et alto
François Corneloup : saxophone baryton
Antonin Rayon : piano, synthétiseur moog
François Merville : batterie

Production : ARCHIPELS-Cie Dominique Pifarély.
Coproduction : Europajazz Festival du Mans / Festival Jazzdor Strasbourg.
Avec l’aide de la DRAC Nouvelle Aquitaine, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.
Avec le soutien de l’AJMI, Avignon et de la Maison Galerie 19PaulFort.

JEUDI 27 SEPTEMBRE


19h
The Henze Workshop invite Charlotte Testu

The Henze Workshop, c’est mettre les 4 musiciens de The Workshop face à un répertoire, des modes de jeux et un rapport à l’instrument inhabituel : neuf courts mouvements des Sérénades du compositeur allemand Hans Werner Henze arrangés par Stéphane Payen. La contrebassiste Charlotte Testu donnera à son tour une version solo des Sérénades.
The Henze Workshop, c’est donc un concert en miroir alternant versions originales des Sérénades et arrangements de Stéphane Payen. Sans oublier les imprévisibles croisements que réserve l’improvisation…

Stéphane Payen : saxophone alto, arrangements
Olivier Laisney trompette
Guillaume Ruelland basse
Vincent Sauve batterie
Charlotte Testu contrebasse

Production:  IN’N OUT


21h
Andy Emler « The Emovin’ Ensemble » / création

Claude Tchamitchian a passé commande au pianiste et compositeur Andy Emler pour l’écriture d’un répertoire original pour un quintet. Andy Emler constitue une équipe de 5 musiciens au parcours virtuose dont l’éducation classique alliée à la connaissance et la pratique des musiques improvisées jazz, pop, rock, traditionnelles font de ces solistes des musiciens incontournables de la scène internationale.
Il a donc imaginé des compositions guidées par l’énergie, l’humour (souvent caché dans l’écriture) et le plaisir de jouer ensemble avec 5 personnalités “habitées” par la musique quelles que soient ses racines.

Andy Emler : piano & compositions
Dominique Pifarély : violon
Matthieu Metzger : saxophone
Sylvain Daniel : basse électrique
Eric Echampard : batterie

Coproduction : Cie Aime l’Air – Emouvance

VENDREDI 28 SEPTEMBRE


19h
Joce Menniel solo « Dans la forêt »

Depuis plusieurs années, le flûtiste Joce Menniel réfléchissait à une forme de concert en solo, l’imaginant comme une musique nomade contemporaine orchestrée par ses flûtes, sa voix, ses guimbardes et d’autres instruments de musique traditionnelle.
Pour ce spectacle, il prend comme source d’inspiration la forêt aux deux sens du terme : urbaine et naturelle. Au travers de nombreuses techniques, Joce Menniel a assimilé un langage de synthèse, faisant appel à la musique concrète et figurative, cherchant à restituer un univers de transe. Dans ce solo accompagné par les images de Romain Al’l projetées sur 4 tableaux, cette œuvre consiste à faire ressentir la matière, les rythmes, le pouls, les textures et la force brute des sons urbains et des paysages de forêt.

Joce Menniel : flûtes
Romain Al’l : images

Production Compagnie Drugstore Malone.


21h
Trio Tomassenko « Daisy Tambours »

Daisy Tambour. Ça sonne comme un désir. Et comme un battement de cœur.
Daisy Tambour, c’est un trio de comédiens parlant une langue musicale. Mais c’est aussi un trio de musiciens jouant avec le son des mots. Et le sens dans tout ça ?
Comme nous, ils se questionnent sur tout… Mais comment dire ? Ah oui, comment le dire ? Et puis aussi comment vivre ? Voyage intérieur ou tour du monde ? A fond ou économe ? Rester en mouvement ou se coller aux murs ?
Après Antifreeze solution, Olivier Thomas, raconteur d’histoires en biais, déglingueur de mots, recycleur de notes, revient flanqué de ses deux complices pour un moment poétique chanté, parlé, joué.

Olivier Thomas : chant
Catherine Delaunay : clarinettes
Laurent Rousseau : guitare

Production :  Théâtre du Rideau de Bruxelles – Tomassenko

SAMEDI 29 SEPTEMBRE


19h
Le Quan Ninh solo « Autour de John Cage »

« N’importe où – sur un chemin, au carrefour de deux avenues, dans une gare de campagne – partout où aucune musique n’est imposée – j’écoute. Sans obligation, sans effort, appréciant seulement l’activité sonore qui révèle des distances, des directions, des aspects qui n’appellent aucune image, des durées, des puissances, des fréquences si variées. »
Lê Quan Ninh, outre une magistrale performance de percussion, nous entraînera, nous accompagnera, dans un voyage sonore littéralement inouï au cœur de la vibration.

Le Quan Ninh : percussions


21h
Régis Huby « The Ellipse »

Régis Huby se joue du jazz, de la musique classique et de la musique contemporaine. Avide de rencontres et de collaborations, le violoniste s’engage dans un projet XXL en embarquant dans son sillage quinze autres acolytes inclassables. Cet incroyable équipage de virtuoses, tous issus de la tradition européenne classique, a une existence artistique singulière qui, au gré des projets, les a amenés à partager un bout de chemin durant ces vingt dernières années.
Cette création orchestrale d’envergure se fait l’écho du parcours et de la mémoire de chacun. Une magnifique histoire d’amitiés, d’humanité et d’écoute.

Régis Huby : compositions, violon
Guillaume Roy : alto
Marion Martineau : violoncelle
Marc Ducret : guitare électrique
Pierrick Hardy :guitare acoustique
Sylvaine Hélary : flûtes
Jean-Marc Larché : saxophone soprano
Catherine Delaunay : clarinettes
Pierre-François Roussillon : clarinette basse
Matthias Mahler : trombone
Illya Amar : vibraphone
Bruno Angelini : piano, fender rhodes, little phatty
Claude Tchamitchian : contrebasse
Guillaume Seguron : contrebasse
Michele Rabbia : percussions, électroniques